Stacks Image 131


L'école de Palo Alto

regroupe différents chercheurs et psychothérapeutes qui ont élaboré à la fois une conception interactionnelle du comportement et une méthode de résolution de problèmes de l'être humain.

Elle ouvre la voie à une nouvelle approche de la communication et du changement.

Le modèle de Palo Alto va évoluer sous l'influence des pratiques originales de Milton Erickson et atteindre sa version la plus dépouillée avec la naissance du « Centre de thérapie brève » à la fin des années 60.

Le Modele de Palo Alto ne s'attarde pas sur l'analyse des causes des problèmes mais se focalise sur le symptôme tel qu'il se manifeste ici-et-maintenant dans le système relationnel de la personne.

Le modele est dédié à la résolution des problèmes difficiles d’ordre humain dont le bénéficiaire de l’intervention souffre, ne sait plus que faire et demande de l’aide.
Il offre aussi une lecture fine des relations humaines au sein “d’un système” : le couple ou la famille mais aussi :
Dans les relations au travail
Les problèmes à l’école
L’analyse fine de la demande dans les formations en communication
L’accompagnement, le coaching
Le codéveloppement

En synthèse, l’approche de Palo-Alto conduit à accorder une regard fondamentalement nouveau aux problèmes humain, les relations entre les personnes.

Grégory Bateson

Anthropologue, principal chercheur à l’origine de l’école de pensée systémique et interactionnelle de Palo Alto (USA)

Dans les années 60 et 70, s'est constitué, principalement dans la ville de Palo Alto en Californie un réseau étroit de chercheurs sous la dénomination ultérieure d'École de Palo Alto. Ceux-ci possèdent deux caractéristiques essentielles : ils sont de professions différentes et adhèrent à une logique nouvelle sur la communication